Activités extra-scolaires

Après la rentrée, cap sur les activités extra-scolaires !

Maintenant que les enfants sont rentrés à l’école, il est venu le temps de choisir les activités extra-scolaires qui rythmeront leur année. Musique, sport, arts créatifs… Les activités en dehors des cours sont l’occasion pour nos trésors de s’épanouir et d’apprendre de nouvelles valeurs. Choix d’une activité, tarif et organisation… Les activités extra-scolaires peuvent rapidement devenir une jungle pour les parents. Petit guide pour organiser les loisirs des enfants en toute sérénité !

Oui aux activités extra-scolaires, non aux contraintes !

Les temps de sport et de loisirs sont essentiels pour l’éveil de l’enfant. Dès le plus jeune âge, les activités extra-scolaires leur permettent de s’épanouir en dehors du contexte scolaire, et de développer de nouvelles compétences dans une activité valorisante. Selon leur tempérament, les enfants retirent divers bénéfices des activités extra-scolaires : les enfants turbulents apprennent à canaliser leur énergie, tandis que les plus timides se sociabilisent lors des rencontres avec les autres enfants.

Si les activités sont favorables au développement des enfants, elles ne doivent en aucun cas devenir des contraintes pour eux. Certains parents auront tendance à imposer à leur enfant le choix d’une activité qu’ils se projettent comme valorisante ou qu’ils auraient eux-mêmes aimé pratiquer, sans tenir compte de l’avis de l’enfant. Pour que l’activité soit un terrain d’épanouissement pour l’enfant, elle doit répondre à une envie ou une passion de sa part. Inutile de contraindre son enfant à la pratique d’une activité qui ne lui corresponde pas. Il ne s’y investira pas et abandonnera rapidement.

Le casse-tête du choix des activités

Combien d’activités choisir ? Plutôt opter pour un sport collectif ou individuel ? Activité culturelle ou sportive ? Au moment du choix des activités, il n’est pas rare pour les parents de se poser une multitude de questions.

Attention à ne pas surcharger l’emploi du temps des enfants ! La pratique d’une à deux activités par semaine (weekend inclus) est largement suffisante. Il faut veiller à conserver du temps pour les devoirs, et à privilégier des moments hebdomadaires en famille. Il n’y a pas que les activités extra-scolaires qui participent à l’éveil de l’enfant. De nombreuses activités praticables en famille permettent aussi d’apprendre en s’amusant : sortie au musée, promenade en nature, goûter avec des amis,…

Le choix des activités varie selon le tempérament des enfants, leurs aspirations et projets. Solfège, équitation, dessin, théâtre, sports collectifs, gymnastique, natation, sculpture, danse,… Autant de disciplines pour répondre aux envies de chaque enfant. Les activités sportives favorisent la psychomotricité, la coordination mais aussi l’esprit d’équipe et le dépassement de soi. Les loisirs créatifs et culturels favorisent quant à eux l’éveil, la créativité et l’imagination. Ainsi, la pratique d’une activité sportive combinée à celle d’une activité créative est idéale pour le développement de l’enfant.

Si l’enfant ne parvient pas à arrêter son choix sur une seule activité, de nombreuses associations proposent un parcours “initiatique”. Grâce à ce type de formule, les enfants sont amenés à pratiquer plusieurs activités au fil de l’année, ce qui leur permet d’aiguiller plus finement leur choix pour l’année suivante.

Des activités sans se ruiner

Toutes les activités ne sont malheureusement pas abordables ! Certains loisirs sont particulièrement coûteux. Si c’est souvent l’inscription à l’activité qui est élevée (c’est le cas par exemple de l’équitation ou du solfège au conservatoire), c’est parfois aussi l’achat de matériel qui représente un coût significatif (comme pour l’escalade ou la plongée). Pour limiter les coûts, pensez à l’achat de matériel d’occasion. Vous pouvez également opter pour la location des instruments de musique ou des équipements sportifs. Quant à la pratique d’une activité, nombreux sont les clubs qui proposent une séance d’initiation gratuite : l’occasion pour l’enfant de tester sans frais avant de s’inscrire. Enfin, pensez aux chèques-loisirs proposés par la CAF et auxquels de nombreux ménages ont droit.

0 Comments

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *